Boissons sans alcool

Lait de noix de cajou maison

Les lait végétaux se préparent facilement à base d’oléagineux, de céréales, de légumineuses et avec de l’eau.
Une fois mixée et filtrée, la préparation ressemble à du lait mais elle est plus légère en bouche et sa texture se rapproche de celle de l’eau.
Le lait végétal a de nombreux avantages : riche en protéines, en nutriments, en acides gras essentiels, il est pauvre en lipides, dépourvu de cholestérol et de lactose, ce qui convient parfaitement aux intolérants…
D’un point de vue nutritionnel, ces boissons n’ont rien à voir avec le lait d’origine animale.

Proportions :
100 g de noix de cajou non salées (achetées en vrac c’est plus économique)
60 cl d’eau
1 pincée de sel
1 cuillère à soupe de miel ou de sirop d’érable (facultatif)
1/2 cuillère à café de vanille liquide (facultatif)

L’anticipation est de rigueur : faire tremper les noix de cajou au minimum 4 h dans l’eau froide. Autre organisation : les faire tremper le soir avant de se coucher pour faire la préparation le matin, c’est mieux « plus » que « moins »…
Egoutter les noix de cajou, les rincer et les verser dans le bol d’un blender.
Ajouter les 60 cl d’eau, la pincée de sel, la vanille et le miel sachant que ces ingrédients apportent certes quelques calories supplémentaires mais bien sûr du goût, de la gourmandise et tous sont facultatifs.
Mixer 2 bonnes minutes et filtrer le lait dans une petite passoire.
Voilà c’est prêt !

Comment j’utilise mon lait de noix de cajou ?
Adeptes du thé ou café au lait, vous pouvez utiliser le lait de noix de cajou à la place du lait c’est bluffant et plus digeste !
Il peut également remplacer le lait pour préparer des crêpes, des pancakes, être utilisé pour la béchamel, la crème anglaise ou dans les appareils à quiches ou clafoutis. Bien sûr selon utilisation, on y va mollo sur l’apport sucré de départ…

Comment je le conserve ?
Dans une bouteille fermée, au réfrigérateur 3 ou 4 jours maxi.
Bien mélanger en secouant la bouteille avant utilisation.

Je fais quoi de l’okara ?
L’okara c’est ce qui reste dans la passoire.
Il se récupère et peut se faire sécher au four 1h à 100° puis passé au mixeur 30 secondes il ressemble à une sorte de farine. Il se conserve dans une boite à l’abri de la lumière. 
Bon ça c’est si vous avez le temps, sinon il peut également s’utiliser ou se congeler humide.
Quelques idées d’utilisation : en remplacement d’une partie de la farine dans les cakes, les biscuits ou les gâteaux, en remplacement de la chapelure pour des gratins ou pour paner.

Vigilance :
Ces laits végétaux ne sont pas du tout adaptés pour les bébés.
Ils ne se substituent pas au lait maternel ni aux laits infantiles et peuvent même entraîner des carences en fonction de l’âge de l’enfant.

Sources : Elle à Table, Elle mijote quelque chose & Cuisine Saine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.