Mousse (à tomber) au chocolat et au Toblerone

J’ai osé, j’ai testé la mousse du livre de Pascale « C’est moi qui l’ai fait.net »…
(…j’ai bien fait !)

Ingrédients :

       20 cl de crème liquide
200 g de Toblerone (paquet jaune)
50 g de chocolat noir
3 blancs d’oeuf
1 pincée de sel

Verser la crème dans un bol et la mettre au frais pendant 2 heures (mettre également les fouets du batteur électrique au congélateur).
Casser le Toblerone et le chocolat en morceaux et les mettre dans un saladier en verre. Le poser sur une casserole d’eau frémissante, sans que le fond ne touche l’eau.
Lorsque la moitié du chocolat est fondue, retirer le bol de la casserole et remuer jusqu’à ce que le mélange soit bien lisse.

Battre les blancs en neige avec une pincée de sel.
Sortir la crème du réfrigérateur et la battre jusqu’à obtenir la consistance d’une Chantilly.
Incorporer les blancs en neige au chocolat fondu. Lorsque le mélange est bien homogène, incorporez alors la crème fouettée.

 

Mettre dans des verres ou dans des petits ramequins et laisser reposer au frais au moins 6 heures (dans l’idéal, à préparer la veille).

Avec ces quantités, j’ai pu faire 2 ramequins + 12 petits verres (style verres à téquila), servis avec le café (mais un seul c’est pas suffisant, n’est-ce pas Patoche ??!!)

Verdict unanime : cette mousse est absolument délicieuse, à la fois onctueuse & légère…
Difficile tout de même de deviner qu’il a du Toblerone sauf pour les connaisseurs inconditionnels qui reconnaissent les tous petits morceaux de nougats…

D’autres mousses avec du Toblerone ?

chez Nangèle avec du Toblerone blanc et des framboises
et chez Claude-Olivier, avec carrément (il est Suisse ou bien !) les 3 sortes de Toblerone (le blanc avec du citron vert et de la cardamome, le « au lait » avec un petit goût de café et le noir avec piment d’Espelette & girofle)

Post scriptum :

Et vous aviez remarqué qu’il y avait un cochon ours sur la montagne de Toblerone ???
(oui moi mon truc c’est de regarder les emballages, j’y peux rien, c’est comme ça…!)

37 commentaires

  1. ah non, je n’avais jamais vu l’ours, il faut dire que je m’étend rarement à l’observation d’un emballage de chocolat ;-)cette mousse semble divine !

  2. Pas la vache ! L’ours on t’as dit Cocotte ! Toblerone, et puis quoi encore ?! Vous n’avez pas un peu fini tous toutes avec vos ultra gourmandes mousses, fondants et j’en passe ! Le making off est terrible !

  3. Mais c’est pas un cochon voyons !!!! Aie, je dis stop, critiquer un monument du chocolat suisse. Bon comme tu me cites dans ton billet, ca va, ca ira pour cette fois 😉 Cela me rappelle que c’était super bon et que je remettrais bien ça prochainement ;-)BizBonne journéeClaude

  4. oh ! mon ! dieu ! j’en veux !!!! c’est rigolo , je n’avais jamais remarqué l’ours ! faut dire que je ne m’attarde pas sur l’emballage quand j’ai ce genre de chocolat sur la dent !!!

  5. couleurs éblouissantes ! texture appétissante : j’en veux (j’en aurai) ! Vive les ours (ils peuvent marcher sur les pattes arrière eux … pas comme les cochons, dont la seule particularité est qu’ils peuvent prendre des coups de soleil … comme nous !)

  6. qu’est ce qui m’as pris de passer par chez toi à 6 h du mat 🙂 il me faut une mousse pareille tout de suite, elle est terrible de chez terrible

  7. et bien tu vois, je vais regarder les emballages plus attentivement maintenant!!! je n’avais jamais vu l’ours/cochon sur la montagne… ta mousse est super belle, WAOUH 😉

  8. Ping : Brèves

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *