Dés de polenta roquette & chorizo

Des bouchées riches en goût
pour un apéro dinatoire savoureux…

J’ai rarement le réflexe « polenta » en accompagnement de viande ou de poisson alors que c’est archi-simple et très rapide à réaliser avec les versions proposées dans le commerce. En plus, cette préparation à base de semoule de maïs est plébiscitée par les enfants… ça change de la purée !

Pour cette fois, ce n’est pas vraiment un accompagnement que je propose mais une version apéritive, qui nécessite une phase de refroidissement avant d’être réchauffée, déclinable selon ses goûts… et ce qu’on a sous la main…

Ingrédients :

250 g de polenta
1,25 litre d’eau salée
1 cuillère à soupe d’olives noires hachées
1 cuillère à soupe de tomates séchées grossièrement coupées en morceaux
60 g de parmesan râpé
60 g de chorizo coupé en petits dés
60 g de roquette

Et je profite de l’occasion pour proposer cette recette à Anne du blog « Panier de Saison » qui a lancé un concours « Cuisinez vos salades« … La roquette cuite dans la polenta parfumée au parmesan et au chorizo, c’est vraiment une association fabuleuse !

1ère étape :
Dans une cocotte ou une sauteuse avec revêtement anti-adhésif, porter à ébullition l’eau salée et y verser en pluie la polenta (attention pas d’un seul coup sinon ça fait de gros grumeaux vraiment galère à dissoudre ensuite).
Mélanger sur feu doux avec une cuillère en bois, ajouter le parmesan et remuer pendant 5 minutes : le temps que le mélange épaississe et se détache des parois. Ajouter alors les olives noires, les tomates séchées et les dés de chorizo, mélanger entre chaque ajout. Terminer en ajoutant la roquette, en la mélangeant délicatement pour qu’elle soit bien répartie et qu’elle cuise à la chaleur de la polenta sans être réduite en bouillie…

2ème étape :
Tapisser un plat à bords hauts de papier alu et y verser le mélange.
Bien étaler et lisser pour obtenir une épaisseur d’environ 2 ou 3 cm (selon les dimensions du plat bien sûr) et laisser refroidir avant de recouvrir d’un film plastique alimentaire. Mettre au réfrigérateur au moins 3 heures pour que la préparation durcisse, l’idéal c’est même d’attendre le lendemain…
Couper alors des bandes de largeur égale à l’épaisseur (2 ou 3 cm donc puisque le but du jeu est de proposer des cubes !) puis des morceaux de même dimension.
Passer les cubes 5 minutes à four chaud (ou à la poêle avec de l’huile d’olive) pour les faire réchauffer et… servir pour déguster !

Et voilà : idéal & original pour manger de la salade à l’apéro !

37 commentaires

  1. Comme beaucoup visiblement, je n’ai pas, moi non plus, le réflexe ploenta. Pourtant, c’est vrai que ça change. Et ta version apéro me plaît beaucoup !

  2. Je cuisine souvent la polenta de la sorte et les enfants adorent. Le petit truc pour eux : découper des formes rigolotes avec des emportes pièces et les poêler quelques minutes dans de l’huile d’olive. Rigolo, croustillant dehors et moelleux dedans. Trop bon !

  3. je pense souvent Polenta en bonne savoyarde que je suis car c’est très courant sur nos tables.je n’ai jamais tenté en apéro mais pourquoi pas

  4. et bien je dois avouer que moi non plus je n’ai pas le reflexe polenta mais en voyant cette recette je pense le prendre ^^ ca m’a l’air délicieux!

  5. Ca a l’air top ! Je te pique la recette et je la teste dès samedi avec des amis qui viennent diner à la maison. Je range aussi ton blog dans mes favoris. A bientôt !

  6. Elles sont magnifiques ces petites bouchées… Comme toi, je n’ai pas le réflexe polenta, et pourtant, j’aime beaucoup… Ta recette me plaît bien.

  7. Ha la roquette, j’en reve…Ma salade preferee reste introuvable a Canton. Dispo a Hong Kong en revanche, mais cela fait deux fois que je me fais piquer les paquets a la douane, je vais finir par etre fichee… ( Hong Kong est a deux heures de train, mais il y a une douane a passer ). Il ne me reste qu’a la consommer sur place…

  8. BonjourJuste quelques détails: – la polenta à la marque bretonne est pré-cuite. Biensur c’est rapide et ce n’est pas mauvais, un peu comme la purée en flocons… Enfin ! – La faire à l’eau c’est bien, mais avec du lait ou du bouilon (légumes, pot au feu, court-bouillon de poisson ou crustacés) c’est à essayer absolument. – Enfin, du filme pour chemiser le moule c’est plus pratique à oter que l’alu. A défaut de silicone.Quoi qu’il en soit merci pour cette recette originale et qui ouvre la porte à plein d’idées: poivrons étuvés, champignons, petits lardons et oignons, saumon fumé, crevettes, etc. etc. …Encore bravo!

  9. Chaque fois que j’ai essayé de faire de la polenta, je me suis plantée!!!va savoir pourquoi! Mais ta recette me tente vraiment, je vais essayer. Bon weekend. Bises.

  10. Pour la première fois de ma vie, j’ai cuisiné aujourd’hui de la polenta à l’Atelier des Chefs…et je ne l’ai même pas goûté. Recette proche, le chorizo en moins. Avec la roquette, cela me donne plus envie d’essayer.

  11. Moi qui adore la roquette et le chorizo, j’ai goûter cette recette hier en apéro pot de départ et c’est excellent !! Merci pour cette recette.

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *