Cheesecake myrtilles & chocolat blanc

Et pourquoi pas réaliser un cheesecake pour votre prochain dessert ? Sa texture à la fois douce et dense est pour cette fois très délicatement parfumée par le chocolat blanc et réhaussée par la petite pointe fruitée de la myrtille.
Je vous conseille vivement cette association surtout si vous avez la chance d’avoir sous le coude de belles myrtilles…
…Mais avec des framboises, ça devrait être pas mal non plus !

Ingrédients :

300 g de spéculoos
150 g de beurre fondu
600 g de fromage frais (« philadelphia » ou « caprice des anges » ou « st morêt »)
4 petits suisses
80 g de sucre en poudre
50 g de maïzena
2 sachets de sucre vanillé
3 oeufs
10 cl de crème fraîche épaisse
200 g de chocolat blanc fondu
150 g de myrtilles

Allumer le four à 180°.

Casser les biscuits et les réduire en poudre à l’aide d’un mixeur.
Ajouter le beurre fondu et bien mélanger pour constituer une sorte de pâte épaisse (inutile que ce soit lisse).
Verser cette pâte au fond d’un moule à charnières tapissé de papier sulfurisé et bien la tasser avec un verre à fond plat.
Mettre au four 10 minutes puis sortir du four et laisser refroidir.

Fouetter ensemble le fromage frais, les petits suisses (attention sans le papier ! ;-)) et la crème fraîche.
Casser les oeufs et les ajouter l’un après l’autre en mélangeant bien entre chaque.
Verser le sucre en poudre, le sucre vanillé et la maïzena, bien mélanger puis terminer en ajoutant le chocolat blanc fondu.

Ne reste plus qu’à verser la préparation sur le fond de biscuits refroidi et répartir les myrtilles sur le dessus en les enfonçant très légèrement dans la pâte.

Faire cuire 40 minutes puis une fois le four éteint, laisser le cheesecake encore 30 minutes, porte fermée. Le laisser refroidir avant de le mettre au réfrigérateur jusqu’au moment de servir.
Option spéciale « cuisinière tardive » : si vous lancez la cuisson le soir, laissez refroidir le cheesecake en même temps que le four, il ne restera plus qu’à le mettre au frais le lendemain matin et sa consistance sera parfaite !

Et pour ajouter le petit coulis qui va bien, mixer des myrtilles avec du jus de citron et du sucre glace…

 

23 commentaires

  1. Celui-là…je sens que je ne vais pas le laisser passer..Je vais peut-être tenter les mûres…C’est la saison également. En tout cas, un grand merci!!!! Bon WE

  2. Alors je n’aime pas du tout le cheese-cake, pourtant ta version me donne envie, je ne sais pas pourquoi ! En même temps, je n’ai goûté qu’une fois, dans un resto, peut-être que je reste sur une mauvaise impression ! Il faudrait que je tente à nouveau car cette recette me plait beaucoup !

  3. Etant vosgienne les myrtilles j’aime mais en plus en cheesecake je ne résiste pas !!
    Un petit vote pour ma table si tu ne l’as pas déjà fait, le lien est sur mon blog et la table s’appelle Sylvie. Merci par avance et bon w-e ! bisous

  4. Les petits suisses, je ne trouverai pas ça chez moi, mais je remplacerai par autre chose, j’ai l’habitude de mélanger plusieurs produits laitiers pour le cheesecake (je trouve ça plus léger que de mettre uniquement du Philadelphia). Par contre, je n’avais jamais pensé au chocolat blanc, à essayer.

  5. Alors là, grand fan de cheesecake, et grand fan de myrtilles, je ne voyais pas d’autre issus que de le préparer..
    Du coup, je l’ai fait hier soir pour une dégustation ce soir, wait & see!
    Je fais souvent des cheesecake, et je n’y ai jamais mis ni petits suisses, ni crème fraîche, c’est une première!
    En tout cas merci pour cette recette qui, je suis sûr, sera une petite tuerie!

  6. J’ai testé ton cheese-cake ce week-end (j’ai juste remplacé les myrtilles par un mélange de fruits rouges) et je confirme la bonne impression visuelle, il est vraiment délicieux ce gâteau et la recette assez facile à faire ! On n’en a pas laissé une miette…

  7. Excellente recette ! Les proportions sont bonnes, la consistance du cheesecake est parfaite. Pour ma part, j’ai déposé le lit de myrtilles sur le fond de tarte au lieu de le répartir dans la garniture. J’ai laissé refroidir le gâteau dans le four toute la nuit avant de le mettre au frais. Un pur régal, merci !

  8. Une tuerie ce cheesecake ! Fait pour une grande tablée il y a quelques mois, refait cette semaine juste pour mon chéri et moi pour mieux en profiter, il est juste excellent et simplissime à préparer ! Même les pas fanas de cheesecake adorent cette version.

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *