Duo de mousses gourmandes : chocolat blanc & carambar

J’avoue : cette association terrible est un véritable défi aux lois de la diététique, elle est anti-régime et apporte une quantité indécente de sucres et de graisses.
Voilà ça c’est dit.
Maintenant je vous livre tout de même la recette et si vous vous laissez tenter, vous direz « whouaouh trop bon… »

Pour la mousse au chocolat blanc :

180 g de chocolat blanc (type Nestlé « à patisser »)
20 cl de crème liquide entière
1/4 de fève tonka

Faire fondre le chocolat blanc au bain marie. Râper la fève tonka.

Monter la crème liquide en crème fouettée (infaillible : mettre les batteurs et le saladier au congélo 1 heure avant, remplir un saladier d’un diamètre supérieur avec des glaçons, y poser le saladier sorti du congélo, verser la crème et fouetter environ 5 minutes : sans sucre c’est de la crème fouettée, en ajoutant du sucre ça devient… de la crème chantilly !)

Mélanger la moitié de la crème fouettée avec le chocolat fondu jusqu’à obtenir un mélange homogène puis verser le reste de crème fouettée en soulevant délicatement pour obtenir une consistance aérienne.
Remplir à moitié des petits verres transparents et laisser reposer au moins 10 heures au réfrigérateur.
En gros à préparer la veille ou le matin pour le soir…

Pour la mousse au carambar :

30 cl de crème fleurette entière (ah oui j’ai prévenu c’est la cata…)
60 g de sucre en poudre
12 carambars

Mélanger la crème liquide et le sucre en poudre et porter à ébullition.
Ajouter les carambars et les faire fondre en mélangeant régulièrement à feu doux.
Filtrer la préparation obtenue avant de la verser dans le siphon. Laisser refroidir 30 minutes à température ambiante puis visser la tête, utiliser 2 cartouches de gaz, secouer et laisser reposer au réfrigérateur minimum 2 heures (idéalement en plaçant le siphon à l’horizontal).
La préparation peut se conserver 48 heures en replaçant le siphon au frais après chaque utilisation.

Au moment de servir, couvrir la mousse au chocolat blanc de chaque petit verre d’une belle quantité de mousse au carambar et saupoudrer d’une pincée de pralin, effet garanti : c’est absolument divin !

20 commentaires

  1. Hummmmm Cécile je ne sais pas d’où viens cette recette mais elle doit être mortelle !!! Je la teste aujourd’hui c’est sûr.

  2. J’adore ton blog, il fait partie de mes sites d’inspiration, felicitations pour tout ce que tu réalises. Peux-tu me dire ou as tu acheté la fève tonka, j’en cherche partout mais impossible d’en trouver sur Rouen , merci et à bientôt

    1. Merci !
      Pour les fèves tonka, tu devrais essayer de chercher du côté des épiceries fines, je suis certaine que tu as de bonnes adresses sur Rouen mais désolée, je n’y suis jamais allée !

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *