Agneau confit (tout doucement) au paprika

Une lente cuisson, pour sublimer l’agneau…

Une fois n’est pas coutume, les petites recettes rapides c’est très bien mais la préparation d’un plat qui va cuire doucement, jusqu’à confire la chair tendre de la viande, ça aussi c’est du bonheur !
Une jolie coloration espagnole pour un résultat parfumé à ne déguster qu’avec des gens qu’on aime, juste pour en pro-fi-ter !

Ingrédients pour 4 belles portions :

1,5 kg d’agneau (épaule, poitrine, gigot, collier, souris, etc…)
2 oignons
4 gousses d’ail
une boîte de poivrons rouges
5 tomates
1 cuillère à soupe de thym
1 cuillère à soupe de persil plat haché
2 cuillères à soupe de paprika
10 cl d’huile d’olive
50 cl de vin blanc sec
sel, poivre

1ère étape : préparer la sauce « chilindrón »

Hacher les oignons et les gousses d’ail et les faire revenir dans une sauteuse dans l’huile d’olive à feu vif, pendant 5 minutes.
Rincer les poivrons, ôter les graines et les détailler en petits dés avant de les ajouter dans la sauteuse. Couvrir et laisser cuire 30 minutes à feu doux en remuant régulièrement.

Laver les tomates, les peler, les épépiner et les concasser avant de les ajouter au contenu (qui sent déjà très bon) de la sauteuse. A cette étape encore, laisser compoter pendant 30 minutes en remuant régulièrement la sauce pour ne pas qu’elle n’attache.

Verser le vin blanc, le laisser s’évaporer pendant 10 minutes puis ajouter 1 litre d’eau chaude et porter le tout à ébullition. Ajouter le paprika puis réduire le feu pour terminer la cuisson de la sauce à petits frémissements pendant 20 minutes.

2ème étape : faire confire doucement au four

Allumer le four à 160°.
Faire revenir les morceaux d’agneau dans une cocotte sans matière grasse, juste pour les colorer. Saler, poivrer et saupoudrer de thym.
Mettre les portions d’agneau dans un plat qui va au four et recouvrir généreusement avec la sauce (il va en rester, c’est parfait ça se congèle).
Faire confire au four pendant… 2h30, et oui, ça se mérite !

Le résultat c’est une réduction de la sauce qui va se transformer en croûte fondante, pleine de parfum (ce n’est pas cramé du tout). Servir et saupoudrer de persil avant de déguster avec des tagliatelles fraiches.

A tester sans hésitation, le résultat est fabuleux !

37 commentaires

  1. moi qui ne suis pas une grande fan d’agneau, je crois que je vais essayer, cette recette m’a donné envie. J’aime beaucoup tes idées, et je t’ai citée sur mon blog, en lien et taguée comme on dit. Merci

  2. j »adore l’idée de la cuisson lente que je pratique dés que l’occasion se présente et j’adore l’agneau alors je te crois sans peine quand tu dis que le résultat est sublime.bises

  3. Délicieuxmerci beaucoup pour cette recette originale. L’agneau est fondant et la sauce bien parfumée, tous les convives se sont régalés ! Ici, à Sète nous avons presque la même recette : « Macaronade à la sétoise » mais cuisson en cocotte très lente et avec plusieurs sortes de viandes : boeuf, porc, saucisse et « brageolle » qui est une sorte de paupiette.Bonne semaine.

  4. Encore une belle recette !merci pour cette idée ! Les photos sont belles et gourmandes et je raffole de l’agneau qui cuit tout doucement, sa texture est un régal. Alors avec cette sauce… C’est évident que je vais le préparer très vite ainsi !

  5. Résultat ce midi : tous ces efforts en valaient vraiment la peine ! C’est un plat délicieux, délicatement parfumé, la viande est fondante…bref tout le monde s’est régalé 🙂

    Merci de nous faire partager tes recettes !

      1. Merci de votre réponse. J’ai une épaule désossée, est ce qu’il faut que je découpe au préalable des tranches ou je peux la mettre tel quelle ?
        Merci encore pour votre disponibilité

        1. difficile à dire… je pense que ça dépend de la taille de l’épaule : il faut vous assurer que la sauce va complètement la recouvrir mais en couvrant avec une feuille d’alu pendant la 1ère heure, peut-être que l’épaule pourra plus facilement confire sur toute son épaisseur.
          La trancher serait dommage non ?

  6. Oui mais j’ai un peu peur du résultat. Elle risque de ne pas confire correctement. En revanche, si je la tranche, je suis certain que tout sera recouvert, et que la viande pourra bien confire.
    La nuit porte conseil.

    merci encore

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *